Prise en charge des Addictions

Accueil | Accompagnement | Prévention | Réduction des Risques | Soins | Hébergement thérapeutique

Etablissements médico-sociaux en Addictologie – Oise et Aisne

SATO Picardie > CSAPA avec hebergement

Appartements thérapeutiques relais

Rédigé le :

ATR : 16, rue des Martyrs de la liberté, 60200, Compiègne
Tel : 03 44 86 83 31
Fax : 03 44 90 09 34
Email : sato.atr@orange-business.fr

 

Le projet thérapeutique

Le projet des Appartements Thérapeutiques Relais prend en compte toutes les formes de dépendances -toxicomanies, alcoolisme - et les nouveaux types de consommation, notamment le développement de la poly-toxicomanie etdes addictions sans produits (jeux, etc.).
L’accompagnement aux Appartements Thérapeutiques Relais vise, à moyen terme, l’intégration ou la réintégrationdes personnes dans des circuits de droit commun.

En ce sens, il s’oriente et se concentre vers l’expérimentation de l’autonomie de l’usager, en particulier, dans son inscription sociale et le renforcement de son identité.
L’accompagnement passe nécessairement par l’adhésion des personnes au projet institutionnel et au contrat de séjour. Il requiert une implication réelle de l’usager aux propositions de l’équipe pluri-professionnelle : insertion professionnelle et sociale, gestion financière (qui inclut le rapport de l’usager à l’argent et à sa gestion domestique),santé, confrontation aux relations affectives, voire, prise en compte de la solitude et gestion de l’isolement.

Cet accompagnement réclame de la part de l’usager une capacité à verbaliser en groupe ses difficultés, ses avancées et ses éventuelles rechutes. Elle demande également de sa part un réel partage des liens sociaux (qui s’engagent ou se trouvent réengagés par l’usager au cours de son séjour), tant sur le plan affectif qu’avec ses prochesainsi qu’avec toute autre instance.

Notons que l’admission et l’engagement d’un usager au sein des Appartements Thérapeutiques Relais marque savolonté affirmée de changement afin qu’il puisse tendre à la consolidation de sa démarche de soin, voire à son abstinence. Elle s’appuie sur une démarche à connotation communautaire qui doit favoriser l’avancée personnelle de chaque usager.

Les objectifs

  • Accueillir des personnes dépendantes, abstinentes et/ou stabilisées dans leur consommation à l’aide d’une
    substitution, qui désirent poursuivre un processus thérapeutique et entreprendre une démarche de réinsertion sociale et professionnelle.
  • Permettre une alternative à l’incarcération en offrant, grâce à une convention de « placement extérieur »,une perspective de soins et de réinsertion pour des personnes dépendantes sous main de justice.
  • Articuler les Appartements Thérapeutiques Relais à un dispositif plus vaste tant en interne au SATOPicardie, qu’en externe, pour l’ensemble des structures médico-sociales et sanitaires qui œuvrent dans le champ de l’addictologie.

Afin d'atteindre ces objectifs, l'accompagnement proposé tient compte

  • De la problématique individuelle des usagers, de leurs difficultés sociales et de la mise en œuvre d’une
    dynamique d’insertion en fonction du projet personnalisé de chacun,
  • De la nécessité de poursuivre des traitements médicaux soit :
     - en articulation avec les unités du CSAPA sans hébergement du SATO-Picardie, notamment pour la méthadone,
     - en liaison avec un service des CHG, plus particulièrement avec le service d’alcoologie du CHG de Compiègne et le service de médecine interne du CHI de Clermont.
     - Dans le cadre d’un suivi en médecine de ville.
  • De la dimension psychologique et familiale grâce à un accompagnement adapté, effectué en lien avec le psychologue de l’unité de Compiègne du CSAPA sans hébergement (ce dernier intégrant la dimension communautaire à l’œuvre dans l’accompagnement des ATR).
  • De la parole et des avis des usagers, en conformité avec les dispositions de la loi 2002-2 relative à la rénovation de l’action médico-sociale.

Modalités d'accès et critéres d'admission

L'accès au dispositif se fait dans le cadre :

  • D'une poursuite d’une prise en charge initiée dans une structure spécialisée avec hébergement de type postcure ou communauté thérapeutique dans une perspective d’autonomisation et de réinsertion sociale et professionnelle.
  • D'une Indication faite dans le cadre d’un suivi effectué dans un CSAPA sans hébergement.
  • D'une orientation à partir de différents services du champ médico-social.
  • D'une Demande qui émane du partenariat établi avec le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation (SPIP).
  • Démarche personnelle de l'intéressé.

Le recrutement des résidants s’effectue au niveau national; cependant une priorité est donnée aux
demandes qui proviennent de la région Picardie.

Critéres d'admission.

Le postulant doit engager une démarche personnelle en adressant un courrier qui précise sa situation personnelle et ses motivations.Cette initiative peut être accompagnée d’un contact et/ou d’un rapport de l’équipe ou de la structure qui accompagne cette personne.

Les courriers sont étudiés régulièrement par le chef de service et l’équipe.Deux entretiens téléphoniques sont proposés à quelques jours d’intervalle en vue d’une possible admission et, le cas échéant, une rencontre avec l’intéressé peut être envisagée.
 

Conditions d'admission

  • Être majeur,
  • L’absence d’encadrement permanent dans cette structure exige que les personnes qui sollicitent ce type d’hébergement soient en capacité de vivre seules et de gérer a minima le quotidien et la tenue de l’appartement qui leur sera confié,
  • Adhérer au projet et aux règles de vie définis, notamment, dans le contrat d’accompagnement des Appartements Thérapeutiques Relais
  • La durée de l’hébergement est de six mois renouvelables mois par mois jusqu’à 1 an maximum. Le/la résidant(e) qui sollicite un hébergement devra s’engager dans un contrat individualisé qui précise son projet de réinsertion,
  • Avoir atteint, dans son évolution personnelle et dans le traitement de son addiction, un stade qui permette d’envisager une perspective d’abstinence.
  • Aucune condition de ressources n’est exigée à l’entrée de la structure; cependant une caution minimale est évoquée au cours de la procédure d’admission. Cette caution, demandée dès l’arrivée, ne remet pas en cause l’admission si elle ne peut être acquittée en totalité ou partiellement, mais elle vient marquer, comme indicateur de changement, la capacité de l’usager à s’inscrire dans le projet avant même d’avoir contractualisé.
  • Aucun loyer n’est perçu, la structure bénéficie (sous réserve des modifications légales instaurées par les services instructeurs de l’Etat et/ou des collectivités territoriales ou de la Caisse d’Allocations Familiale) d’aides à son fonctionnement, notamment par l’Allocation de Logement Temporaire (ALT).
    Toutefois, la capacité d’honorer une participation financière mensuelle (dont le montant variable est fonction des ressources de l’usager) qui fait partie intégrante des outils du projet institutionnel est contractualisée dès l’admission. Cette sollicitation fait partie intégrante des « outils » qui serventd’indicateur  d’engagement du résidant dans le processus d’insertion et de soi

L'équipe pluri-professionnelle

Elle se compose :

D'un chef de service, d'une assistante sociale et de d'éducateurs spécialisée

Nous situer

 

Sato Picardie

Service d'Aide aux Toxicomanes

Association reconnue d'utilité publique - loi 1901

Nous contacter

Adresse :42-44 rue Mal de Lattre de Tassigny

60100 CREIL

Tel :03.44.70.40.80

Fax :03.44.70.40.86

Mail :sato.ass.dir@orange.fr

Localisation

©SATO-Picardie 2017 - création site - Mentions Légales